Biarritz – Sea, Surf & Sun

Ca y est notre bulle d’air au pays basque a éclaté.

Fini la plage qui nous tend les bras, l’appel des vagues, le cri des mouettes*, les poignées de cerises noires et sucrées, les troupeaux de moutons en vadrouille, la nature sauvage et les montagnes envoûtantes de l’arrière pays.

* Si si belle-maman, il m’a bien semblé voir des mouettes à Biarritz!

Biarritz
Nous sommes rentrés lorsque les premiers vacanciers ont débarqué.
Très fair-play nous étions même ravis de leur céder la plage.
Retour à Paris avec au programme encore un bout de soleil, du gris, du bruit et surtout beaucoup de parisiens en moins… on ne va pas s’en plaindre loin de là!

Adio Euskadi!

Notre carte postale

Biarritz la grande plage

LE SURF

Avec un monsieur Papa surfeur parisien originaire d’Anglet, autant vous dire qu’une fois l’espadrille posée au pays basque, la priorité c’est le SURF!!!

Notre petite étoile ayant bientôt 3 ans, je me sens moins seule au bord de l’eau.
Evidemment l’été l’attente incertaine (1h?2h?..) est nettement plus agréable.
Une fois la dure épreuve de la crème solaire validée, ma petite baigneuse s’affaire avec ses pelles et son seau. Je peux débrancher, rêvasser, savourer chaque minute avec délice tout en priant pour ne pas recevoir trop de sable dans la figure.

C’est là qu’elle me lance LE méga challenge.
« Mamaaan c’est lequel papa dans l’eau? »
Au loin des dizaines de silhouettes identiques, à cheval sur leurs planches, attendent la vague.
« Euh… c’est lui non? Ah non c’est une fille… Et lui? Pas de bol, il a de la calvitie  »
Allez au pif
« Mais bien sur, je le reconnais, il est là ma chérie!!! »
Elle n’a pas l’air convaincue mais repart faire sa petite cuisine.
Finalement Papa surfeur sort de l’eau tout content.
« Alors vous m’avez vu? Vous avez vu les belles droites que j’ai prises?! »
« Ah mais oui mon chéri, nous ne t’avons pas lâché des yeux! Mais la prochaine fois tu prends ta planche rose fluo, tu mets une combi vert pétard et un fanion sur la tête, ça sera plus simple »

Le jour un peu flat

Ou le cauchemar du surfeur en vacances… Comment ça pas de vagues?!

Baby surfeuse

Nous avons mis notre titou sur la planche de son papa. Grand moment de fierté immortalisé par maman jusqu’au moment où une mini vague a retourné notre championne et ruiné nos espoirs. Dorénavant si vous lui proposez un surf, elle vous répondra très sérieusement « non merci j’ai mal au dos aujourd’hui ».

Je ne peux pas j’ai cerf volant!

LA MONTAGNE

Nous sommes partis à l’aventure.
Oui oui en laissant sans scrupules notre txiki, nous avons tracé la route vers les montagnes verdoyantes des Pyrénées.
Evidemment ce road trip a été savamment préparé: quelques jours sans vagues en prévision et c’est parti!

Premier arrêt surprenant au château d’Iholdy, restauré par un couple d’aristo à la retraite, en guerre contre les agriculteurs du coin. Monsieur nous fait la visite en nous expliquant fièrement qu’il s’agit de l’ancienne demeure de son illustre ancêtre, le seul, l’unique, Monseigneur d’Olce, l’évêque qui a marié Louis XIV et l’infante d’Espagne à Saint Jean de Luz.
C’est sûr il faut aimer l’Histoire et les vieilles pierres mais la rencontre avec le propriétaire du lieu, un sacré personnage, vaut de sortir des chemins battus, des jambons et des piments d’espelette.

Chateau d'Iholdy
Chateau d’Iholdy

Puis direction les hauteurs de la vallée des Aldudes, nous posons nos valises à l’auberge Saint Sylvestre. Niché sur la route d’Esnazu, ce charmant havre de paix est tenu par Hélène et sa maman. Très bonnes cuisinières, elles nous ont régalés avec d’une garbure maison, de côtes d’agneau du pays et d’une savoureuse truite de Banca, tout cela accompagné de patates sautées et d’un petit vin du coin. Oubliez le régime, ici on voyage aussi dans l’assiette!

Un petit apéro un peu plus haut, à l’hôtel restaurant Menta d’Esnazu dont la terrasse panoramique domine la vallée avant de redescendre passer à table, que demander de plus?

Le réseau wifi est inexistant, on entend seulement les cloches des vaches tinter au loin, le bout du monde n’est pas loin.

C’est sûr pas encore de Pokemon Go dans le coin.

20160712_190201

LA FORET D IRATY

Le lendemain, nous partons à l’assaut des montagnes.

Direction l’ensorcelante forêt d’Iraty qui s’étire doucement sur les crêtes puis plus densément jusqu’au plus profond des vallées inexplorées du pays basque espagnol. Attention nous risquons de croiser d’authentiques sorcières,  le croquemitaine GauekoSous ou encore le cruel cyclope anthropophage Tartaro. Même pas peur!

Forêt d’Iraty
Forêt d’Iraty

Sous des trombes d’eaux, nous nous réfugions à l’heure du déjeuner à la Casa Sabina à Roncevaux. Hot spot des randonneurs et des pèlerins en route pour Compostelle, la cuisine est généreuse et tient bien au corps! Pas facile d’enchaîner le consistant risotto aux cèpes avec la potée di patata y bacalao. Un dessert? Non non nous allons gentiment rouler jusqu’à la porte, merci bien y agur!

Troupeau de moutons en vadrouille
Troupeau de moutons en vadrouille

Vous serez sûrement déçus mais nous n’avons pas eu la chance de rencontrer « l’homme sauvage » Basajaun courant la montagne en hurlant. En revanche de paisibles troupeaux de moutons, des vaches et des chevaux le poil détendu et le nez au vent oui. Ils nous regardent d’un air étonné « Qu’est ce que vous faites là les gars? Vous vous êtes perdus? ». Les nuages ballaient la route, nous avançons à travers une purée de poix, des aigles tournoient au-dessus de nos têtes, du vert à perte de vue, c’est sûr nous sommes sur le toît du monde.

Hello you 🙋🐮

 

Larrau

Dernier stop pour la nuit au village de Larrau, perché au pied du Pic d’Orhy, dans l’hôtel restaurant de Pierre Etchémaïté.

Larrau
Village de Larrau

Ce village montagnard de la Soule a beaucoup de charme. Les maisons du bourg forment comme un coquillage niché à flanc de montagne. On retrouve le traditionnel fronton, le trinquet , de joyeuses fontaines, des lavoirs et de charmants potagers. Les toits d’ardoise à pente prononcée et coyaux rappellent que les hivers sont rudes et la neige habituelle.

Village de Larrau

Pierre Etchémaïté, l’enfant du pays, nous a reçu comme des rois avec un dîner qui se passe de commentaires (non nous n’avons pas fait QUE manger). Installés aux premières loges, derrière la baie vitrée du restaurant qui domine les montagnes, nous regardons les martinets virevolter et crever les nuages, le spectacle est grandiose.

Gau on!

Un peu d’histoire

Toute bonne chose à une fin, nous redescendons doucement de notre montagne en croisant de courageux cyclistes aux cuisses en béton et de jolis villages déserts, 14 juillet oblige.

Dernier arrêt avant le retour à la civilisation: la villa Arnaga, la divine maison d’Edmond Rostand à Cambo les bains.

« un poème de pierres et de verdure »

Arnaga
Villa Arnaga

L’ allée encadrée d’hortensias géants nous conduit vers un jardin spectaculaire arrosé de multiples fontaines (le Versailles du pays basque, si si c’est écrit sur la brochure!). Nous découvrons une magnifique maison basque qui se dresse au loin, la villa Arnaga ou l' »eau qui coule sur les cailloux ».

L’intérieur est un bijou conservé avec grand soin, chaque pièce est une merveille d’élégance et de romantisme. N’étant pas qu’une belle plume, Mr Rostand a su décorer sa maison avec passion et l’a imaginée comme un décor de théâtre. Amoureux de son « petit » coin de paradis, il dessina lui-même les quarante pièces de la villa.
Il s’y enferma pour écrire une de ses plus belles pièces: Chanteclerc puis y donna de fastueuses réceptions qui malheureusement engloutirent tous ses droits d’auteur.

Quel bonheur de se laisser transporter dans le temps et d’imaginer Edmond et Rosemonde goûter avec ravissement à la poésie de leur domaine.

Villa Arnaga
Les jardins de la villa Arnaga

 

Rêveurs nous reprenons la route pour retrouver notre txiki, puis finalement faire cap sur Paris.

Bonnes vacances!

chambre d'amour

Carnet d’adresses

Chateau Iholdi – Sur la route des Seigneurs du Béarn et du Pays basque
64640 IHOLDY
Tél : 05.59.37.51.07
Ouverture du 1er avril au 15 octobre
tous les jours sauf le jeudi de 14h à 18h

Logis Hôtel Saint Sylvestre
Quartier Esnazu, 64430 ALDUDES
Tél : 05.59.37.58.13

Casa Sabina
Carretera de Francia, S/N, 31650 Roncesvalles
Navarra, Espagne
Tél : + 34 948 76 00 12

Logis Hôtel Pierre Etchémaïté
64560 LARRAU
Tel.: 05.59.28.61.45

Villa Arnaga
Route du Docteur Camino, 64250 Cambo-les-Bains
Tél : 05.59.29.83.92

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *