Barbie s’invite aux Arts Décoratifs

Paris au mois d’août.
Ca y est l’effervescence se calme, beaucoup de parisiens sont partis et nous ont laissé les clefs de la ville. A notre tour de jouer les touristes!

Le ciel est gris, le fond de l’air un peu frais. Pour une maman, la créativité et l’improvisation s’imposent! Pourquoi pas une petite sortie culturelle? Direction les Arts décoratifs avec au programme deux expositions:

  • Fashion Forward, 3 siècles de Mode (1715-2016)
  • Barbie

Autant vous dire que Maman a une légère préférence pour la Mode, la Mode, la Mode. La Txiki n’a d’yeux que pour Barbie qui lui sourit de toutes ses dents ultra bright.

J’essaie de négocier pendant la file d’attente, en trichant un peu.
« Tu préfères découvrir l’Histoire de la mode des princesses, des robes dignes de contes de fées, des strass, des paillettes… ou aller voir cette stupide poupée blonde en plastique?  »
 » Barbie Barbie BARBIE!!! »
Des étoiles dans les yeux, elle me fait sa petite moue craquante.
« Bon… tu es vraiment sûre? (!) »
Etre maman c’est aussi savoir se sacrifier. Je renvoie à Barbie son sourire crispant.
Ok tu as gagné!

Entrons dans le pays des créatures so perfect de Mattelbarbie swag

La lumière est tamisée. Des Barbies ultra lookées avec sacs de créateurs, brushings soignés et tenues rétro chic nous tendent leurs petits bras figés.

Des poupées en bocal subtilement éclairées, même bien sapées ça passe un peu au-dessus de la titou. Nous sommes là depuis à peine 5 minutes et ma coquinette décroche déjà. Elle me demande de sa petite voix: « Maman on peut aller voir les robes de princesse? »
Ahah qu’elle est mignonne!

Allez allez on ne s’énerve pas, ça va être sûrement plus chouette un peu plus loin.

Un peu d’histoire

Une vitrine nous présente de jolis poupons 1900 accompagnés de leurs petits trousseaux. La plus mignonne des poupées de porcelaine est habillée tout en finesse par Jeanne Lanvin.  Ca faisait rêver les petites filles de l’époque mais la mienne commence à s’ennuyer ferme et me demande un épisode de Peppa Pig.
Les bras m’en tombent.

Puis nous sommes projetées dans les années 90. Les Barbies Best de l’époque et leurs spots télé ultra kitch me rappellent de doux souvenirs d’enfance.

Malheureusement ma Txiki a perdu pied. Au bord de la dépression, elle s’est jetée par terre, en plein milieu de visiteuses surexcitées. Elle fixe le plafond en gigotant: « Maman quand est ce qu’on rentre?!!! Je veux rentrer à la maison maman!!! »

Misère! Je ne sais pas qui de ma fille ou de la vieille dame peroxydée, un brin liftée, le regard figé en un éternel étonnement multicolore est la plus décalée.

 

La vie en rose Mattel

Et c’est là que bénis soient les organisateurs de l’exposition: IL EXISTE UN ESPACE DE JEUX!
Evidemment il y a 3 Barbies pour 15 fillettes (Madame, Monsieur, autant vous dire que vous me semblez un peu cruels).
Cependant il existe un château rose grande classe, un carrosse clignotant ainsi qu’un camping car grand luxe avec cheminées intégrées! Si vous avez eu la bonne idée de venir avec une copine également équipée d’un enfant, vous pourrez poursuivre l’expo à tour de rôle et laisser les petites se chamailler entre elles.

On passe à la partie la plus intéressante.

Barbie bimbo change son image

Sous cloche, elle nous offre un panel impressionnant de toutes ses facettes de wonderwoman.

Incroyable, elle apparaît polyvalente, engagée, limite féministe. Elle peut prétendre à tous les jobs et son sourire ne bouge pas d’un gloss. En temps de crise c’est un plus! Et c’est parti: Barbie pompier, dentiste, conductrice de formule 1, militante, miss USA, dog sitter, caissière chez MacDo… il paraît même qu’elle a marché sur la Lune!

 

Un peu plus loin, une vitrine nous présente toutes les étapes nécessaires à la création de miss blondie: des croquis, des moulages, des échantillons de tissus, différentes teintes de peaux, de cheveux et de morphologies. Et oui Barbie évolue, elle ne s’arrête plus à des mensurations extra-terrestres: poitrine en avant, taille de guêpe et jambes interminables. Aujourd’hui il en existe des petites, de plus rondes, le teint halé… elles semblent normales, un peu comme nous!

Merci Mattel, il t’en a fallu du temps pour arrêter de figer l’esprit de nos petites filles dans la projection d’une femme irréelle. Bon ça ne part pas que d’une bonne intention, c’est aussi du marketing. Qu’est ce que tu es forte Barbie!

……..
barbie2

barbie1

Barbie créatrice

Une spectaculaire maquette met en scène les dessous d’une Maison de Haute Couture parisienne. Tout y est: le studio de création, l’atelier, les petites main, la salle de défilé…

La magie commence à prendre, je redeviens une petite fille complètement captivée.

Barbie Haute Couture

Barbie défile

Barbie Fashionista nous rappelle qu’elle a été habillée par soixante-dix grands noms de la mode et a pris la pose pour des photographes de renom: de Karl Lagerfeld en passant par Christian Louboutin, Sonia Rykiel, Dior ou encore Christian Lacroix.

Soudain ma crapule passe en courant accompagnée de son amie Emily. Les deux coquines s’en donnent à coeur joie et hurlent leur candeur à tout va.

Il est temps d’accélérer la visite. Nous jetons un coup d’oeil rapide sur les dernières salles.

L’ Art sous toutes ses formes

BARBIE-WARHOL

Andy Warhol en a fait une star de la Pop Culture.

Mutine, elle se grime en personnages mythiques tels que Marylin Monroe, Audrey Hepburn, Elisabeth Taylor ou Donna Summer.  On retrouve même Kate Middleton rayonnante en robe de mariée, Ken/William, futur roi d’Angleterre accroché au bras. Les séries cultes ne sont pas en reste. « Star Trek », « Grease », « Harry Potter », « X-Files », « Hunger Games » ou encore « Mad Men » ont chacun droit à une poupée à leur effigie.

Barbie hitchcock

The end

Pour finir, le piège incontournable: le passage obligé par la boutique où des boîtes de poupées nous attendent sagement alignées, accessoires savamment mis en avant. C’est de bonne guerre. Merci mais je ne suis plus une bleue. J’ai appris à pratiquer l’art de l’esquive: « Allez les filles on va manger! Et si vous êtes sages vous aurez des glaces!!! »

Barbie's girls

Finalement cette exposition était une belle surprise. Originale et très bien pensée, elle vaut le détour.

Mon étoile semble encore un peu petite pour tomber en extase devant le monde merveilleux de Mattel, en-dessous de 5-6 ans laissez tomber.

Au revoir Barbie, merci pour la visite.

On se reverra dans quelques années!

lagerfeldbarbie

Exposition Barbie – Jusqu’au 18 September 2016
Musée des Arts Décoratifs
107, rue de Rivoli
75001 Paris

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *